Arcus asbl Kanner am Fokus: L'Enfant compétent

La protection et le soutien des enfants, des jeunes et de leurs familles sont au centre des activités et des efforts de ARCUS, qui offre des structures d’accueil pour enfants, des services ambulants de l’aide familiale socio-pédagogique, des services de placement d’enfants et des foyers pour enfants et jeunes. En 2015, ARCUS organise la deuxième édition de « Kanner am Fokus : l’enfant compétent » au Centre culturel de Bonnevoie. Cette exposition, soutenue par l’OEuvre Nationale de Secours Grande-Duchesse Charlotte, s’adresse aussi bien aux professionnels de l’enfance, travaillant en milieu institutionnel ou oeuvrant dans le domaine de l’accueil familial qu’au grand-public.

Caroline Ruppert, responsable d’équipe, explique qu’après la première édition de l’exposition en 2013, qui avait eu un succès déterminant, les organisateurs ont souhaité continuer à présenter des modèles de bonnes pratiques relatives à l’accueil de qualité de l’enfant. La volonté d’allier la théorie à la pratique a été nourrie par un projet italien de la région Reggio Emilia qui coopère notamment avec l’industrie. Caroline Ruppert précise: « Un accueil de qualité de l’enfant demande des concepts, un positionnement et un processus de réflexion au préalable ». Afin d’enrichir l’expérience, des experts de l’étranger, source potentielle d’inspiration, ont été invités. « L’exposition donnait l’occasion aux enfants de s’épanouir et aux professionnels d’observer les enfants en action. Elle s’est scindée en cinq domaines. »

Source d’inspiration: la REMIDA italienne

La première partie reprenait l’idée de « Remida », projet réalisé avec succès  par la ville de Reggio Emilia en Italie. Elle a pour objectif de réveiller la créativité et l’imagination des enfants à travers des matières, objets et « déchets » issus de la production industrielle ou artisanale. Approchés par ARCUS, les industries et artisanats luxembourgeois ont réagi avec enthousiasme et fournit des objets attirants pour les jeunes créatifs. Dans un deuxième îlot de l’événement, les enfants ont pu participer à des ateliers créatifs, ils ont pu manipuler et bricoler avec du matériel de recyclage. Ces ateliers ont démontré l’importance de l’observation d’adultes attentifs et intéressés et de leur écoute par rapport aux interrogations des jeunes.

« Nous sommes conscients que les enfants doivent trouver des inspirations pour développer leurs capacités motrices et qu’il est important de ne pas imposer de limites à leur imagination et à leurs envies. Le « Bewegungsbaustelle » (chantier du mouvement) poursuit exactement cet objectif ». Troisième pilier de l’exposition, il donnait aux professionnels de l’enfance la possibilité  de découvrir les principes des jeux de construction et de suivre leur impact sur les enfants. Le thème du jeu s’est de même retrouvé dans le 4ème pilier, un domaine qui s’est adressé aux enfants en bas âge. Finalement, les organisateurs ont invités des classes scolaires à visiter l’exposition, donnant lieu au questionnement du lien entre l’éducation non-formelle et notre concept pédagogique de base.

L’exposition de ARCUS est par conséquent un événement à 360 degrés, qui inspire les professionnels de l’enfance à travers l’observation de leurs activités et de leurs découvertes. Elle a demandé l’implication de l’ensemble de l’équipe de ARCUS et nécessité une préparation d’une année en parallèle de leur travail au quotidien.