Appel à projets « Actions Addictions Jeunes »

Lancement de l’appel à projets « Actions Addictions Jeunes »

  • Lancement : 20 octobre 2016
  • Date limite de soumission des dossiers : 30 décembre 2016
  • Période d’évaluation des dossiers : janvier/février 2017
  • Présentation des projets sélectionnés : mars/avril 2017
  • Soutien financier global : jusqu’à 250.000€

Contact

Informations générales :
secrétariat@oeuvre.lu

Informations spécifiques :
Claudine Lorang
Tel : +352 225 667 -702

De quoi s’agit-il?

Cet appel à projets a pour objectif de soutenir des projets durables et novateurs apportant des réponses préventives aux problèmes dus aux addictions auxquels les jeunes sont confrontés. Les projets doivent s’inscrire dans une dimension humaine et répondre à un besoin spécifique à Luxembourg. Sont également pris en compte des projets ayant un potentiel de développement qui fortifiera les organisations dans la durée et/ou un impact sociétal.

Tous les projets sont-ils recevables ?

Non, l’action doit obligatoirement s’inscrire dans le champ de la prévention en matière de conduites addictives et avoir trait à des initiatives qui s’adressent exclusivement à un public jeune considéré comme groupe cible particulièrement vulnérable. Dans le cadre du présent appel à projets, la notion de prévention est définie au sens large du terme incluant la prévention de l’initiation à l’usage de substances psychoactives et de l’émergence de conduites addictives, la prévention des risques et dommages et de l’aggravation des risques et dommages associés à l’usage de substances psychoactives et de comportements addictifs en général.

Objectifs

  1. Contribuer à la prise de conscience des risques inhérents liés à la consommation de substances légales (i.e. alcool, tabac, médicaments psychotropes) ou illégales ou aux risques liés à une utilisation trop intensive de jeux électroniques, jeux de hasard (« Spillsucht ») chez les enfants et les jeunes
  2. Mobiliser les ressources et accroître les capacités des enfants et des jeunes leur permettant de reconnaître et de prévenir les risques inhérents aux comportements addictifs tant pour eux que pour leur entourage
  3. Sensibiliser les jeunes par la réalisation de projets concrets en milieu scolaire, étudiant, parascolaire ou extrascolaire incluant environnements récréatifs et festifs.

Quels sont les domaines visés par l’action préventive?

Le porteur de projet devra opter pour une des catégories suivantes (1.a, 1.b ou 2.a) :

Addictions liées à l’usage de substances
1.a. Catégorie : Substances légales et Nouvelles Substances Psychoactives (NPS) (e.g. alcool, tabac, médicaments psychotropes, NPS à statuts légaux divers) :
1.b. Catégorie : Substances illégales (drogues illicites)

Autres comportements addictifs
2.a. Catégorie : Conduites addictives non-liées à l’usage de substances (e.g. addictions aux jeux et jeux de hasard, addictions aux Nouvelles Technologies de l’Information et de Communication, cyberaddiction, addictions aux écrans)

Quels sont les publics visés par l’action préventive?

Par public cible, l’Œuvre entend tous projets visant des initiatives préventives visant à atteindre des jeunes de moins de 24 ans.

Qui peut participer ?

L’appel à projets est ouvert aux personnes morales de droit luxembourgeois.

Les candidats doivent être légalement constitués sous forme d’asbl, de fondation ou d’établissement public.

L’appel à projets “Actions Addictions Jeunes” s’adresse particulièrement aux porteurs de projets travaillant auprès des jeunes en milieu scolaire ou extrascolaire incluant les maisons relais, maisons de jeunes, organisations de jeunes, écoles, lycées, tout comme les organisations spécialisées dans la lutte contre les addictions.

Pourquoi ce partenariat avec le Ministère de la Santé  et le Service National de Jeunesse (SNJ) ?

L’Œuvre Nationale de Secours Grande-Duchesse Charlotte  a besoin de s’allier avec des experts ayant une profonde connaissance de la situation nationale en la matière. Dans ce domaine spécifique, elle a eu recours aux experts les plus reconnus dans le domaine des addictions. Le Dr. Alain Origer, coordinateur national drogues du ministère de la Santé, fait partie du groupe de travail ayant mis en place l’appel à projets addictions en 2015.

L’appel  respecte et s’inscrit dans la stratégie et le plan d’action gouvernementaux en matière de lutte contre les drogues et les addictions qui a servi de base aux travaux préparatoires.

A ce groupe d’experts se joint le Service National de la Jeunesse (SNJ) représenté par son directeur Georges Metz.

Ce partenariat se matérialise au travers des trois axes suivants :

  1. Le soutien apporté sous forme de consultance  (stratégie et mise en place de l’initiative),
  2. La gestion cohérente de l’initiative au niveau national (gouvernance, évaluation des projets et de l’impact).
  3. La mobilisation commune du réseau du Ministère de la Santé, du SNJ et de celui de l’Œuvre.

Le prix correspond à une aide financière de la part de l’Œuvre. Le montant du prix relève de l’appréciation du conseil d’administration de l’Œuvre.

Quel est le montant du financement par projet ?

Le jury attribuera des financements par catégorie dans la limite d’un budget global de 250.000.- euros pour l’ensemble des projets retenus. Le financement est dès lors notamment en relation directe avec l’envergure du projet sélectionné et pourra  varier d’un projet sélectionné à l’autre.

Quel est le processus de sélection ?

L’Œuvre instituera un jury de sélection composé d’experts relevant tant du milieu institutionnel que de la société civile aux fins d’identifier les projets éligibles et de les apprécier par rapport à leur cohérence générale. Le processus de sélection repose sur une évaluation rigoureuse menée par ce comité de jury.

La sélection s’effectue en plusieurs étapes et pourra inclure des visites au sein des organisations candidates et des échanges avec les promoteurs.

Eligibilité des projets

Il peut s’agir de projets initiés récemment (i.e. projet pilote mis en place récemment) ou de nouveaux projets. Ces projets doivent renforcer le tissu social de manière durable.

Les conditions suivantes doivent être remplies :

  1. Tout candidat doit être porteur d’un projet à finalité sociale qu’il souhaite créer, consolider ou développer au niveau national. L’activité doit être mise en œuvre au Luxembourg.
  2. Le projet doit s’inscrire dans une dynamique sociale. Il devra être socialement innovant  avec une finalité d’intérêt général, collectif ou sociétal.
  3. Le projet doit être porté par une personne morale (“l’organisation”). L’appel à projets est ouvert aux personnes morales. Les candidats doivent être légalement constitués sous forme d’asbl, fondation ou établissement public.
  4. Le projet doit viser la prévention de conduites addictives et des risques associés chez les enfants et chez les jeunes.

 


Document télécharables

Règlement Appel à projets visant la lutte contre les addictions au Grand-Duché de Luxembourg et les Critères de sélection.

Formulaire pour la soumission d’un projet dans le cadre de l’appel à projets « ACTIONS ADDICTIONS JEUNES »


Soumission d’un projet dans le cadre de l’appel à projets « ACTIONS ADDICTIONS JEUNES » :

Afin de soumettre un projet dans le cadre de l’appel à projets « ACTIONS ADDICTIONS JEUNES », les associations sont invitées à lui adresser les documents suivants :

  • Formulaire pour la soumission d’un projet dans le cadre de l’appel à projets « ACTIONS ADDICTIONS JEUNES » ;
  • Copie des statuts publiés au Mémorial ;
  • Copie des comptes annuels (un bilan récent) de l’exercice précédent ;
  • Le budget détaillé du projet (format pdf), comprenant toutes les dépenses et toutes les recettes nécessaires à la réalisation de votre projet (fonds propres, subsides alloués par des tiers, contribution des participants…) ;
  • Le cas échéant, copie de la convention la plus récente avec l’État du Grand-Duché de Luxembourg ;
  • Le cas échéant, un descriptif du projet (format pdf).

Ensuite, il faudra soumettre soumetre le projet dans le cadre de l’appel à projets « ACTIONS ADDICTIONS JEUNES » ici.