Stëftung Hëllef Doheem Les centres psycho-gériatriques de jour

« La demande est énorme »

Depuis que la Stëftung Hëllef Doheem a été créée en 1999, elle ne cesse de grandir. « La demande est énorme », affirme Pierrette Biver, directrice des soins. Aujourd´hui, environ 1.900 personnes travaillent pour la fondation dont le but est de permettre aux personnes nécessitant des aides et des soins, de rester à domicile et de garder leur autonomie ainsi que leur normalité dans leur quotidien. Les actions vont des soins, de l’aide à domicile en passant par la fréquentation des centres psycho-gériatriques et jusqu’à la téléassistance et aux activités de proximité. L’Œuvre Nationale de Secours Grande-Duchesse Charlotte soutient la Stëftung Hëllef Doheem depuis des années.

En 2012, trois centres psycho-gériatriques – à Pétange, Echternach et Hupperdange – ont ainsi bénéficié d’un soutien financier d´une somme totale de 300.000 euros. A Pétange, une partie de ces subsides a pu être utilisée pour la participation à la partie des frais de construction incombant à la fondation Stëftung Hëllef Doheem d’un nouveau bâtiment accueillant un centre psycho-gériatrique. Mais il a surtout permis de mettre les clients littéralement dans le bain. Grâce aux subsides, une salle de bain spécialement équipée avec une baignoire pour la chromo-, la balnéo- et l’aromathérapie et d’un soulève personne sur rails a pu être aménagée. « Ceci permet aux personnes à mobilité réduite, de profiter quand même des effets bénéfiques d’un bain, comme par exemples la diminution des raideurs musculaires ou la relaxation. Souvent, le bain est complémentaire aux médicaments », explique la directrice des soins. La nouvelle baignoire spécifique avec les effets de couleurs changeantes, des bulles d´air chaud et des odeurs des huiles essentielles aident donc à soigner et à favoriser le bien-être de nos clients.

Le foyer de Pétange a aussi profité d’une participation pour l’équipement audio-visuel ainsi que d’un aménagement extérieur. « Quand les clients sont sur la terrasse, ils se détendent, font des barbecues et profitent du soleil », raconte Madame Biver.

À Hupperdange, les dons ont servi à agrandir et aménager le centre existant. « Nous l’avons depuis longtemps. Mais il était devenu vraiment trop petit », explique Madame Biver.

La Stëftung Hëllef Doheem a investi dans une cuisine thérapeutique. « Cette cuisine permet d’organiser des ateliers culinaires qui sont appréciés par nos clients et dont les effets bénéfiques sur les personnes atteintes de démence sont à souligner. Faire des activités dans la cuisine les calme et peut éveiller des souvenirs chez eux », affirme la directrice des soins. D’autres investissements comprennent une nouvelle salle de bain spécifiquement équipée, l’ameublement de la terrasse et des éléments pour un jardin thérapeutique. « Même les gens avec une hémiplégie peuvent s’entrainer dehors, ce qui est très bien accepté et permet une activation et une rééducation des clients », observe Madame Biver.

Echternach, la Stëftung Hëllef Doheem a loué un nouveau foyer. « Grâce au financement de l’Œuvre, l´équipement intérieur a pu être complétement renouvelé », explique Madame Biver.

Elle est très contente de la constance de l’aide: « Le soutien de l’Œuvre nous permet d’augmenter la qualité de nos offres et d´appliquer de nouvelles approches thérapeutiques. Sans elle, nous ne pouvions pas proposer une telle gamme de services malgré les autres aides financières.»