Bechameil et Feipel

Martine Feipel et Jean Bechameil
« The Cabinet Inside », 2013


L’œuvre intitulée « The Cabinet Inside » a été spécialement conçue pour le bâtiment de la Loterie Nationale. L’installation placée sur le mur de l’entrée est composée d’une multitude de portes ouvertes ou entrouvertes de tailles diverses. Elles sont entourées de chambranles, placées les unes dans les autres, s’ouvrant porte sur porte.

Les différentes portes sont ornées de moulures riches et variées et sont parfois coupées arbitrairement, afin de susciter une forme de perspective désorientante. Le fond de certaines de ces portes est en inox poli et est éclairé à quelques endroits par de fins néons teintés.

Les plaques d’inox poli reflètent certaines ouvertures et font disparaître d’autres dans un brouillard de lumière. Les réflexions et les autres portes autour donnent ainsi l’impression d’une multitude d’ouvertures et de possibilités. Un jeu de perspective, de mise en abîme. L’ouverture et la fermeture des portes, la perte d’orientation et l’incertitude nous renvoient à des réflexions philosophiques. Le temps, instable et  inéluctable destructeur du monde, ou le labyrinthe comme principe de l’existence humaine condensé dans ces jeux d’images.