Digital Inclusion – iCycle

photo : Patrick DE LA HAMETTE

 

iCycle est un projet de collecte de smartphones dans le but de les réparer et de les redistribuer Luxembourg

 

iCycle – ou comment donner une valeur solidaire à votre smartphone usé

Par le biais d’un appel public et d’une lettre prépayée permettant d’envoyer facilement son téléphone à l’association, cette nouvelle campagne de collecte vise à récolter les smartphones usés que les résidents gardent chez eux sans plus les utiliser. Les téléphones ainsi collectés seront réparés par des employés en réinsertion professionnelle et des bénévoles (chômeurs et réfugiés) dans les locaux de Digital Inclusion pour être redistribués à des personnes qui n’en ont pas, à travers un réseau de partenaires du secteur social. iCycle est réalisé en étroite collaboration avec le projet eReUse de la Caritas.

Nous proposons un package global : accès à la technologie, respect de l’environnement, réinsertion professionnelle, bénévolat et éducation

« Il s’agit d’un projet en complémentarité logique avec l’historique de Digital Inclusion. Il est inspiré par notre vision, qui est de faciliter l’autonomie digitale de personnes ne pouvant s’offrir des appareils électroniques au Luxembourg. Or, on assiste, ces dernières années, à une transformation sociétale radicale : ne pas avoir un tel appareil peut être facteur d’exclusion sociale. Deux chiffres illustrent bien la pertinence de la thématique : 75 % des Allemands ne peuvent plus s’imaginer une vie sans smartphone, alors que 80 % de ces appareils sont remplacés après moins de deux ans de vie », précise Patrick de la Hamette, fondateur et président de Digital Inclusion.

« À travers nos trois projets, soutenus par mateneen, le Fonds Social Européen et Yes We Care, nous proposons à présent un package global : l’accès gratuit à la technologie de l’information, l’insertion sociale à travers le travail, le bénévolat et/ou l’éducation ainsi que le respect de l’environnement », continue Patrick de la Hamette.

Bien évidemment, le projet a aussi un volet écologique. « La quantité de déchets électroniques est en forte augmentation. Les ressources contenues dans les smartphones sont précieuses, limitées et souvent extraites de manière dangereuse pour les personnes impliquées. Au Luxembourg, la plupart des résidents disposent de moyens financiers importants, mais il nous semble urgent de les sensibiliser à la quantité de déchets produits et d’en alléger l’empreinte écologique » précise Patrick de la Hamette.

Jusqu’ici, aucune initiative de la sorte n’existait au Luxembourg : le coût de la main-d’œuvre y étant très élevé, la réparation d’objets, quels qu’ils soient, n’y est plus d’usage. Par le biais de divers moyens, dont l’éducation, iCycle cherche à contrer cette tendance.

 

www.digital-inclusion.lu

 

Ce projet a été soutenu dans le cadre de l’initiative :