IBLA – CO2MPOSiTiv

photo : Sonja KANTHAK, Stéphanie ZIMMER

 

CO2MPOSiTiv est un projet pilote de compostage agricole Luxembourg

 

CO2MPOSiTiv : pour que l’agriculture cultive les vertus du compostage

L’idée de CO2MPOSiTiv est de démontrer l’importance du compostage du marc aux viticulteurs comme à toute personne travaillant la terre. Le marc est un résidu de la viticulture actuellement peu utilisé. En proposant ce projet, IBLA (Institut fir Biologësch Landwirtschaft an Agrarkultur Luxemburg) est parti du constat que l’utilisation des engrais organiques n’est plus assez valorisée au Luxembourg depuis le développement des engrais minéraux il y a un siècle environ. Bien qu’étant faciles à appliquer et peu coûteux, ces engrais minéraux requièrent nettement plus de ressources naturelles et ont un impact négatif sur l’environnement. Le compost, quant à lui, est un produit local qui boucle les circuits existants et améliore le cycle des matières organiques tout en étant neutre d’un point de vue environnemental.

Ce n’est pas une approche nouvelle, il s’agit plutôt de rappeler comment le compostage fonctionne pour le bien de notre planète

« Ce n’est pas une approche nouvelle, il s’agit donc plutôt d’une technique ancienne à réintégrer dans sa pratique. Notre projet consiste à démontrer comment le compostage optimisé fonctionne afin que les paysans se disent « Finalement, cela n’a pas l’air si difficile, je me lance dans ce projet ». Nous voulons démontrer que cette approche traditionnelle représente un plus pour l’agriculteur d’aujourd’hui, qu’elle a sa place dans une agriculture innovatrice et durable et, qu’en plus, il est plaisant de composter », affirme Sonja Kanthak, la responsable du projet.

C’est donc un projet à la fois pratique et démonstratif puisqu’il met en place un espace de démonstration de compostage où auront lieu des cours de sensibilisation. Y sont cultivés des superficies à l’aide exclusive d’engrais organiques, issus du compostage de démonstration, afin d’illustrer de manière concrète les bienfaits du compost par rapport aux engrais chimiques.
« Les agriculteurs préfèrent des formations pratiques où ils peuvent toucher, sentir et voir à la simple théorie », précise Stéphanie Zimmer, directrice de l’IBLA.

« Pour nous, c’est un projet formidable. D’habitude, sur le terrain, nous sommes avant tout actifs en conseil ou en recherche. Ce projet nous permet de réunir ces deux volets et de démontrer, à l’aide de moyens simples, les valeurs ajoutées du compostage afin que notre agriculture redevienne plus respectueuse de l’écosystème, ceci en fixant du CO2 de l’atmosphère dans l’humus au sol, d’où le nom de notre projet, CO2MPOSiTiv », conclut Sonja Kanthak.

 

www.ibla.lu/co2mpositiv

 

Ce projet a été soutenu dans le cadre de l’initiative :