Jill Crovisier – Sieben

photo : Jill CROVISIER – Danseuse, chorégraphe et vidéaste

 

Sieben est un spectacle de danse contemporaine à sept danseurs Première : 3 juin 2018 – TROIS C-L. Autres dates : 28 novembre 2018 – Mierscher Kulturhaus, 1er et 2 décembre 2018 – Grand Théâtre de la Ville de Luxembourg

 

Corps et âme dans la danse

« Précision », « émotion », « qualité d’expression » et « audace » sont autant de qualificatifs employés pour décrire les chorégraphies de Jill Crovisier. Celle qui, à huit ans, a fait ses premiers pas de chat au conservatoire d’Esch-sur-Alzette, a depuis foulé les planches du monde entier pour se former, de la China EU Art School à Pékin aux préceptes de la Martha Graham School à New York en passant par ceux de la Kibbutz Contemporary Dance Company en Israël, pour ne citer que quelques-uns. S’ensuivent autant de contrats internationaux, d’abord en tant que danseuse, puis en tant que chorégraphe, culminant en une sélection à la célèbre Hannover Choreographic Competition et un prix à la Copenhagen International Choreography Competition pour son solo zement.

Dans la vie, on ne sait jamais ce qui peut arriver. Un email peut transformer ta vie comme une blessure peut changer tes perspectives

« Il y a comme un décalage. Lorsqu’une sélection ou compétition se déroule à l’étranger, aussi prestigieuse soit-elle, il n’y a parfois aucun relai de la part des média luxembourgeois », regrette Jill. « Souvent, bien que j’aie la chance d’être soutenue par le Luxembourg sur le plan financier, au niveau de la représentation officielle de mon pays lors d’un spectacle à l’étranger, je suis seule. »

La solitude et la dynamique du groupe sont justement au cœur de sa nouvelle création, intitulée Sieben. Cette pièce, inspirée du chiffre 7, met en scène autant de danseurs, venus d’Israël, d’Italie, de France, d’Allemagne et de Corée du Sud et choisis parmi quelque 500 candidatures qui lui sont parvenues pour ce spectacle.

« Le plus difficile en tant que jeune chorégraphe, est d’être sur tous les fronts : il y a les dossiers à constituer pour les financements, les envois aux festivals, les relations presse, la logistique des spectacles. Quand mes danseurs sont arrivés, j’ai dû faire cinq aller-retour à l’aéroport pour aller les chercher. Parfois, j’ai peur de ne pas arriver à consacrer mon énergie à ce qui m’importe le plus, la création. »

Cet engagement corps et âme, Jill Crovisier le vit au jour le jour. « Dans la vie, on ne sait jamais ce qui peut arriver. Un email peut transformer ta vie comme une blessure peut changer tes perspectives. J’espère avant tout rester inspirée… »

 

www.jcmdance.com

 

Ce projet a été soutenu dans le cadre de l’initiative :