Marco Godinho

Marco Godinho
« Tenho em mim todos os sonhos do mundo », 2007

Env. 2645 clous
Dimensions variables
Edition 2/5


La phrase « Je porte en moi tous les rêves du monde », écrite le 15 janvier 1928, est tirée du poème «Tabacaria» de Álvaro de Campos, un des nombreux hétéronymes de Fernando Pessoa. Elle est  construite par environ 2645 clous en acier, avec la typographie « Times New Roman », sur un mur de l’espace qui l’accueille. La « Times New Roman » a été créée à la même époque en 1931 par Victor Larden, sous la direction de Stanley Morison (Monotype), pour le quotidien londonien « The Times » qui lui a commandité un caractère de labeur qui puisse devenir universel et être utilisé à de nombreuses fins dans l’imprimerie. La phrase n’est lisible qu’à partir d’une certaine distance et nécessite alors le déplacement du spectateur. La phrase est ici intimement connectée à l’utopie de l’immigration, de l’exil, des peuples qui pensent quitter leur pays d’origine pour trouver un eldorado où tous les rêves seraient réalisables.